Journalisme scientifique Nouvelles de notre labo

Quels sont les aspects centraux du sommeil du bébé? Les dynamiques des composantes du sommeil à travers la petite enfance

Texte Sarah Schoch, traduction Océane Minot

En décembre 2020, nous avons publié un nouvel article dans le journal scientifique Sensors. Dans cet article, nous recherchons quels aspects sont centraux pour le sommeil du nourrisson. Nous avons utilisé 48 variables de sommeil qui ont été précédemment reportées dans des études scientifiques (par exemple, le nombre de siestes). Grâce à une analyse en composantes principales, nous avons trouvé 5 composantes du sommeil qui incluent la plupart (33 sur 48) des variables. Nous avons capturé les composantes avec les termes génériques suivants : 

  • L’activité du sommeil combine 10 variables concernant le nombre de réveils durant la nuit et l’activité motrice
  • Le timing de sommeil combine 5 variables concernant les heures de coucher/de réveil et les temps de sommeil
  • Le sommeil durant la nuit combine 3 variables concernant la durée de sommeil et le temps passé au lit durant la nuit
  • Le sommeil durant la journée combine 7 variables concernant la fréquence, la durée et la régularité des siestes
  • La variabilité du sommeil combine 8 variables concernant la variabilité de la durée du sommeil et les heures de coucher à travers toutes les journées d’évaluation

Ces composantes nous permettent de capturer la maturation du sommeil du bébé de manière objective. De plus, elles sont utiles afin de faire des études futures plus comparables les unes avec les autres, ce qui est essentiel pour la qualité de la recherche.  

Nous avons été capables de montrer que le sommeil du bébé n’est pas seulement une seule et unique variable entre les nourrissons mais aussi que chacun d’entre eux est soumis à différentes étapes transitionnelles à travers leur développement. Par exemple, un bébé peut se réveiller énormément à 3 mois comparé à tous les autres bébés, mais à partir de 6 mois, les bébés dorment en continu durant la nuit. La seule composante de sommeil qui était très stable durant la première année de vie est le Timing du Sommeil. Les nourrissons qui vont au lit tôt à 3 mois ont également tendance à être des couches tôt à 12 mois. Nous pensons que ceci est principalement expliqué par les préférences parentales, puisque les heures de coucher des parents sont associées avec celles de leur enfant. Cependant, ceci est possible que les nourrissons eux-mêmes montrent déjà certaines préférences. 

De plus, nous avons été capables de montrer qu’il y a une différence dans L’activité du sommeil entre les garçons et les filles. Les garçons montrent plus d’activité de sommeil, ce qui veut dire qu’ils se réveillent plus et bougent plus durant leur sommeil. Ceci est intéressant parce que ça a été montré précédemment chez les adolescents et les adultes, mais les recherches chez les nourrissons étaient peu concluantes.

Nos résultats sont une fondation importante pour l’application clinique, comme par exemple lorsque les parents recherchent de l’aide à cause des perturbations de sommeil persistantes chez leur enfant. Ceci peut être rassurant de savoir que le sommeil est aussi hautement variable chez les enfants sains. Un bébé qui peut se réveiller beaucoup maintenant va probablement mieux dormir par la suite. 

Références
Article original :  Which are the Central Aspects of Infant Sleep? The Dynamics of Sleep Composites across Infancy. Sarah Schoch, Reto Huber, Malcolm Kohler, Salome Kurth, 
Sensors 202020(24), 7188; https://doi.org/10.3390/s20247188
Image de Marcin Jozwiak sur Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *